La salle de bain est à la base une pièce destinée à se relaxer et se purifier. Mais quand celle-ci ne répond pas aux critères de sécurité adaptée, elle peut par exemple causer des chutes pouvant même s’avérer fatales. Hormis le fait d’être sécurisée, la salle de bain doit encore être un minimum esthétique et être munie de certains équipements fondamentaux. Néanmoins, une salle de bain appropriée n’est pas accessible à tous, car les frais de la réalisation des travaux d’installation dépassent parfois le budget de certains foyers. Ainsi, pour permettre aux ménages à revenus modestes de bénéficier des conditions de logement adéquates, certains soutiens financiers ont été mis en place. Si vous désirez un coup de pouce pour le paiement des frais de rénovation de votre salle de bain, découvrez dans cet article les aides dont vous pourrez bénéficier.

Permettre à chaque citoyen de s’épanouir dans des conditions de vie décente a toujours été l’un des soucis majeurs du gouvernement. Ainsi, dans le but d’offrir à la population un quotidien mieux vivable, l’état a jugé bon d’offrir des allocations comme celle de l’Action Logement. Cette subvention se présente comme une aide 5000 euros pour salle de bain

L’allocation de l’Action Logement prend en compte plusieurs travaux requis pour l’adaptation d’une salle de bain. L’aide 5000 euros salle de bain accordée par l’action logement peut couvrir l’installation d’une douche. Cette subvention est d’un grand secours si vous désirez remplacer votre baignoire par une douche, surtout quand on examine tous les risques que présente une baignoire. Grâce à l’Action Logement, vous pourrez donc avoir une douche italienne sans être obligé d’épuiser vos économies.

La salle de bain 5000 euros sponsorisée par l’Action Logement ne prend pas uniquement en compte l’installation d’une douche. Elle concerne également :

  • l’installation d’un lavabo
  • la pose d’un sol non dérapant
  • la pose d’un revêtement de mur adapté
  • l’installation d’une cuvette de w.c. disposant d’une barre d’appui
  • l’installation d’un siège et d’une barre de maintien à l’intérieur de la douche
  • l’éclairage de la pièce
  • etc.

Avant de pouvoir bénéficier de l’aide de l’Action Logement pour l’aménagement de votre salle de bain, il vous faudra remplir certaines conditions. Vous devez avoir au moins 60 ans, être un retraité ayant travaillé dans le privé ou une personne avec une mobilité restreinte. Il est également possible d’être éligible à cette subvention si vous êtes un propriétaire bailleur hébergeant un locataire qui répond aux précédents critères énumérés. C’est après l’examen de ces informations que l’Action Logement déterminera votre admissibilité aux aides 5000 euros salle de bain alloués par la subvention.

 

Les autres subventions accordées par l’Etat 

En raison du coût élevé que peuvent engendrer les travaux d’installation de ces objets, plusieurs aides sont initiées pour vous accompagner.

La TVA à taux réduit

La rénovation de la salle de bain figure parmi les travaux d’aménagement d’intérieur pris en charge par la TVA à taux réduit. Cette aide est scindée en deux parties. Il y a la TVA à taux réduit de 5,5 et aussi la TVA à taux réduit de 10 %. Dans le cas de la rénovation d’une salle de bain, la TVA à 10 % est celle qui est la plus adaptée. Cette réduction de la Taxe à Valeur Ajoutée s’applique aux matériaux achetés et aussi aux frais de prestations du professionnel chargé des travaux.

Bien entendu, le spécialiste engagé pour la rénovation de votre salle de bain aura besoin d’un document certifiant que vous bénéficiez réellement d’une telle subvention. Ce document est généralement une attestation que vous avez préalablement remplie et que vous devez faire signer par les prestataires de service et les entreprises concernées.

La TVA à taux réduit ne pourra faire effet que si les travaux sont effectués par des spécialistes du domaine. Contrairement à d’autres subventions, cette aide financière ne concerne pas uniquement votre résidence principale. Cependant, le logement à rénover doit avoir été construit depuis trois ans ou plus.

L’aide de la caisse de retraite

La caisse de retraite est aussi une alliée très précieuse si vous recherchez une aide financière pour l’aménagement de votre salle de bain. Cette subvention accordée par l’état n’est cependant accessible qu’à une catégorie restreinte de bénéficiaires. Pour profiter de cette aide, vous devez être un pensionné du régime général ou un fonctionnaire à la retraite ayant travaillé pour l’état. Le financement de la caisse de retraite n’est pas envisageable pour ceux qui bénéficient déjà de ces aides suivantes :

  • la PCH ou Prestation de Compensation du Handicap
  • la pension de veuvage
  • l’Allocation Personnalisée d’Autonomie ou APA
  • la MTP (Majoration pour Tierce Personne).

De plus, les travaux subventionnés ne se limitent qu’à votre résidence principale. Le seuil de la somme attribuée par l’aide la caisse de retraitement pour l’aménagement d’une salle de bain est de 3?500 euros. Par conséquent, il est possible que vous receviez une allocation en dessous du plafond établi. En effet, le montant de l’aide variera selon vos revenus et en fonction des frais requis pour la réalisation des travaux.

Si vous souhaitez postuler pour cette subvention, il vous faudra vous mettre en contact avec la CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail). Une fois que les premières démarches pour la demande seront effectuées, la caisse de retraite procédera à un audit de votre domicile. Ce contrôle de routine sera mené par un professionnel qui se chargera de faire le devis de la salle de bain la plus adaptée à votre condition. Si vous le désirez, le spécialiste peut aussi vous recommander certaines entreprises pour la réalisation des travaux.

L’aide de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)

Mieux adaptée aux personnes handicapées et aux seniors, l’aide de l’ANAH pour la rénovation et l’installation d’une salle de bain fait partie des plus alléchantes. À l’instar de presque tous les autres types d’aides financières, la somme allouée par l’ANAH varie majoritairement en fonction des revenus du bénéficiaire. Pour les foyers à faibles revenus, l’Agence Nationale de l’Habitat couvre la moitié des frais engendrés par les travaux, mais avec une limite de 10?000 euros maximum. En ce qui concerne les ménages à revenus modestes, le taux de subventionnement des frais est de 35 %, avec un plafond de 7?000 euros.

 

ma-douche.fr
Les avis de nos clients
Regarder la Vidéo
Regarder la Vidéo
Regarder la Vidéo
Regarder la Vidéo
Les certifications et garanties de Ma-Douche.fr (Groupe LGE)